Avertir le modérateur

01/08/2012

AVEC LA PROVENCE-AIXENPROVENCE PAYSDAIX L'ORDINATEUR AU SECOURS DES POMPIERS

 

Quand l'ordinateur vient au secours des pompiers

Imprimer Recommander
 
 
 

Publié le mardi 31 juillet 2012 à 19H26

La société aixoise Crise crée des logiciels qui révolutionnent la formation des métiers à risques, notamment avec ses simulateurs de catastrophes

Après les simulateurs de vol, de conduite, voici les simulateurs d'incendies ou de situations de crise...

Photo DR

Dans les Pyrénées Orientales, plus de 14 000 hectares de forêt ont brûlé en deux jours... Pour faire face à ce type de catastrophe, les pompiers doivent être les mieux formés possible.

Si les soldats du feu s'entraînent régulièrement in situ, il ne négligent pas les nouvelles technologies. La société aixoise Crise a contribué à ce perfectionnement en créant des simulateurs de feux de forêt, de feux et secours urbains, et bien d'autres encore. Ces logiciels sont utilisés par le commandement des pompiers, mais aussi par d'autres métiers à risques. Ces programmes informatiques leur permettent de s'exercer face à différentes situations envisageables, tout cela dans un monde virtuel...

Un nouvel outil d'entraînement efficace

Concrètement, l'entreprise Crise, situé au parc club du golf, reproduit le plus fidèlement possible un environnement en 3D comme une ville, un magasin ou encore un massif forestier. Et crée également des avatars : marins, vigiles, pompiers.. . Face à leur écran d'ordinateur, chacun joue son propre rôle et doit faire face à divers cas de figure, comme des accidents de la route.  "Avant pour s'exercer, ils allaient uniquement sur le terrain et faisaient des mises en situation. Cela était coûteux et demandait une importante organisation", explique Eric Maranne, directeur de la société Crise qui compte huit salariés. Et ajoute : "avec notre simulateur, ils peuvent s'entraîner plusieurs fois par jour". Une bonne pratique pour ces cadres qui s'immergent totalement dans l'exercice. "Cet outil va notamment leur permettre de gérer leur stress. C'est arrivé que certains se battent, la tension est tellement forte".

Une entreprise devenue mondialement connue

L'entreprise a fait ses débuts en 1996 avec, à son bord, deux indépendants : Eric Maranne et son associé, Emmanuel Vaucher. Au départ, ils se consacraient essentiellement à l'aménagement des carrières. Jusqu'à un déclic : la rencontre avec un pompier. "Il était désespéré par les outils pédagogiques dédiés à la formation de ses semblables", confie-t-il. Et poursuit: " Suite à une commande, on s'est installé dans l'école d'application de sécurité civile (ECASC) à Valabre afin de créer notre premier simulateur de feux de forêt. On a mis deux ans pour reproduire en 3 D le territoire de Sainte-Victoire", raconte Eric Maranne. Depuis, l'entreprise s'est développée et est devenue mondialement connue. Les clients sont variés. Certains sont proches, comme l'Ecole départementale des sapeurs pompiers des Bouches-du-Rhône (Sdis13), ou plus lointains, comme la New-York Metropolitan Transportation Authoroty.

Outre ses réalisations de simulateurs, crise tente également de mettre en relation les industriels et les métiers à risques. "C'est important qu'ils se forment ensemble", souligne Eric Maranne. Pari réussi par exemple pour le groupe de pétrochimie Chevron Oronite Texaco et l'École nationale supérieure des officiers sapeurs pompiers (Ensosp), située aux Milles.

Pauline MAISTERRA

Sur le même sujet

LA S E M E P A AVEC WIKIPEDIA- AIX EN PROVENCE PAYS D'AIX

SEMEPA

La Société d'Economie Mixte d'Equipement du Pays d'Aix (SEMEPA) est un organisme au service de l’aménagement, de l’urbanisme et de l’équipement du Pays d’Aix créé en 1961 à l’initiative du maire d’Aix-en-Provence Henri Mouret.

Sommaire

Présentation

Ses actionnaires sont majoritairement publics (Ville d'Aix-en-Provence et Communauté du Pays d'Aix) et l’organisme agit dans une démarche d’intérêt général. L’objectif de la SEMEPA est d’intervenir dans les domaines de cadre de vie et du développement des communes.

En 2007, l'organisme et son directeur de l'époque Henri Doglione sont au coeur d'un scandale politique local1. L'adjoint aux sports de la ville d'Aix en Provence, Gilbert Zozor, ainsi que l'ancien footballer, Marcel Desailly, font l'acquisition de biens immobiliers mis en vente par la SEMEPA, ce qui suscite des interrogations sur les conditions des ventes immobilières (notamment en raison de la faible publicité faites aux ventes)2. Après que l'affaire eut été dévoilée par la presse locale, les deux acquéreurs ont finalement renoncé à l'acquisition des biens immobiliers.

Activités

Les missions de la SEMEPA concernent principalement l’aménagement et la gestion d’infrastructure.

Concernant l’aménagement l’organisme s’occupe :

  • des zones d’aménagement du Pays d’Aix
  • des grandes opérations d’urbanisme (quartier Sextuis Mirabeau, La Duranne)
  • de la réhabilitation des centres villes
  • de la maîtrise d’ouvrage déléguée (équipements culturels, sportifs et de loisirs, parkings, travaux de viabilité, réhabilitation d’immeubles, ouvrages d’art etc…)
  • de l’assistance à maîtrise d’ouvrage (ZAC d’habitation, lotissement industriel, gestion de pôle d’activités, etc…)
  • des études préliminaires et montages d’opérations d’urbanisme, d’équipement ou d’aménagement

Pour ce qui est de la gestion d'infrastructure, la SEMEPA gère :

  • des parcs de stationnement payant de la ville d'Aix en Provence (parking Granet, Rambot, Pasteur etc...)
  • le stationnement payant sur la voirie d'Aix en Provence


La SEMEPA est présidée par Mr Gérard Bramoullé ( adjoint au Maire de Mme Maryse Joissains-Masini, Député Maire d´Aix-en-Provence)3.

Notes et références

  1. «http://www.laprovence.com/article/politique/aix-la-verite... [archive], Explication de Henri Doglione sur l'affaire.
  2. «http://www.laprovence.com/article/region/gilbert-zozor-et... [archive], Détails sur les ventes immobilières de la SEMEPA.
  3. «Presentation SEMEPA [archive]», sur le site de la SEMEPA.

Articles connexes

Société d'économie mixte

31/07/2012

DE MARITIMA INFOS-AIXENPROVENCE PAYS D'AIX BRAVO POUR LE MAIRE ET LA CPA AIX EN BUS

 
Retrouvez toutes les
émissions de Maritima
Journal, Sports, Cinéma, Reportages, Grand Forum, L'invité Maritima, ...
Regarder la TV

Aix: Maryse Joissains Masini " reprend la main " sur les bus

1 / 1
Réseau Aix en Bus
Affichage de l'image 1 sur 1
" Le Maire d'Aix veut effacer les difficultés du mois de juillet"

Depuis le 9 juillet, le réseau « Aix en bus » est largement modifié. La Communauté du Pays d’Aix (CPA), en charge des transports, et la société Kéolis, qui est, depuis le début de l’année, le délégataire de ce service public, ont conjointement mis en place de nouvelles lignes et de nouveaux horaires.
 
Ce n’est un secret pour personne que ce réseau a entraîné des difficultés pour de nombreux Aixois, depuis les jeunes jusqu’aux personnes âgées en passant par les salariés. Sans parler des parents qui s’inquiètent déjà pour le ramassage scolaire.
Consciente de ces désordres, Maryse Joissains Masini a décidé de reprendre la main. Elle a organisé une réunion à laquelle assistaient des responsables de la CPA et de Kéolis. A l’issue de cette réunion, plusieurs décisions ont été prises.
D’abord, le maire a demandé que sur les côtés de chaque bus soit posée une frise indiquant l’ensemble des arrêts du véhicule. Cette installation devrait demeurer six mois, le temps que les Aixois s’habituent aux nouvelles lignes.
Les Aixois vont également retrouver les guichets d’information à l’office de tourisme, auxquels ils étaient habitués ; trois ou quatre comptoirs seront mis à leur disposition.
Autre modification demandée par Maryse Joissains Masini : à partir du 3 septembre, la durée de validité du ticket passera d’une heure à une heure trente. Cette mesure est destinée aux personnes qui, s’étant trompées de ligne et qui ont un ou deux changements de bus à effectuer, ont un temps de trajet qui dépasse une heure. Cette modification durera jusqu'au 1er janvier 2013, date officielle d'entrée en service du nouveau réseau.
 
A ces mesures vont s’en ajouter d’autres, décidées par la société Kéolis elle-même. Les « gilets rouges » – ces personnes chargées d’informer les voyageurs – seront remis en service aux arrêts de bus, mais aussi à l’intérieur des bus. De nouveaux plans pour chaque ligne ont été tirés ; plus lisibles, ils comportent, en plus des horaires, le schéma de la ligne.
Plusieurs requêtes de voyageurs ont été prises en compte. L’une, relative au cimetière du Grand Saint-Jean, a donné lieu à une modification immédiate ; d’autres, concernant par exemple le cours Gambetta ou le collège de la Chesneraie, à Puyricard, vont recevoir satisfaction avant la rentrée. Toutes les remarques des usagers continueront d'être étudiées.
 
Quant aux circuits scolaires, non seulement les neuf lignes existantes conservent les mêmes itinéraires et les mêmes horaires, mais en plus, six nouvelles lignes sont créées.
Enfin, deux campagnes de communication, dès le lundi 20 août, puis dès le 27 août, permettront aux Aixois d’aborder la rentrée, en bus, dans les meilleures conditions.

Communiqué de presse de la Ville d'Aix-en-Provence

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu