Avertir le modérateur

23/09/2012

LA PROVENCE - METROPOLE MARSEILLAISE A DROITE UN OUI NUANCE

 

La droite nuance son oui à la métropole marseillaise

1 contribution
Imprimer Recommander
 
 
 

Publié le dimanche 23 septembre 2012 à 17H01

Réunion de travail, hier, entre les sénateurs et les élus UMP du département

Les sénateurs UMP des Bouches-du-Rhône, Sophie Joissains, Jean-Claude Gaudin et Bruno Gilles ont pris le pouls des élus du département sur le projet de métropole marseillaise.

Les sénateurs UMP des Bouches-du-Rhône, Sophie Joissains, Jean-Claude Gaudin et Bruno Gilles ont pris le pouls des élus du département sur le projet de métropole marseillaise.

Photo Cyril Sollier

Métropole ? Pôle métropolitain ? Après avoir loupé le rendez-vous de 1966 sur les grandes métropoles urbaines, retard en partie compensé en 2000 avec la loi Chevènement, quel sera l'avenir institutionnel de Marseille et des communes voisines ? La nomination par le Premier ministre d'un préfet chargé de la mise en place d'une métropole marseillaise ranime espoirs de solidarité financière chez les élus marseillais et inquiétudes d'hégémonie et d'appauvrissement chez ses voisins.

Dans la perspective des États généraux de la démocratie territoriale, voulus par le président (PS) du Sénat et dont les conclusions seront présentées les 4 et 5 octobre, les trois sénateurs (UMP) des Bouches-du-Rhône dont Jean-Claude Gaudin, président du groupe UMP au Sénat, organisaient, hier matin, une réunion de travail des élus du département. La métropole, la droite marseillaise la réclame. Elle a même voté, lors d'un conseil municipal en juin 2011, le principe de l'évolution de la communauté urbaine.

Les maires des petites communes redoutent la métropole

Mais les villes voisines n'en veulent pas et tentent de contourner l'obstacle, lui préférant, comme Sophie Joissains, un pôle métropolitain : "On choisit ce qu'on met en commun et les transports se justifient. Mais le gouvernement ne doit pas nous enfermer dans un schéma qui n'est pas souhaité."

Le pôle métropolitain est donc préféré à une fusion impliquant un plan local d'urbanisme et un plan local de l'habitat uniques, imposant l'application sur tout le territoire de la loi SRU. "Marseille a toutes les charges - hôpitaux, opéra... -, soutient Jean-Claude Gaudin, alors que la richesse se développe au-delà des collines, industrielle autour de l'Etang-de-Berre, commerciale à Plan-de-Campagne."

Les maires des petites communes, choyés lors de la création de Marseille Provence Métropole en 2000, redoutent qu'une métropole fasse reculer leur influence en diminuant le nombre de leurs représentants. "Pour les maires, nous avons atteint le maximum des compétences que nous pouvons céder et il ne faut pas aller au-delà", estime ainsi Claude Piccirillo, premier édile de Saint-Victoret.

Luc LEROUX

Services +

Achetez La Provence en ligne

LA PROVENCE - RTE NATIONALE SUPPRESSION PASSAGE A NIVEAU DE LA CALADE

 

20 ans après le drame de la Calade le passage à niveau sera supprimé

Imprimer Recommander
 
 
 

Publié le vendredi 27 juillet 2012 à 18H11

En 1993, trois enfants étaient morts dans une collision entre un train et leur bus. Le projet va enfin commencer

Jean-Marc Bardou, responsable d'opération et François Even, chargé d'études, sur le site du passage à niveau de la Calade. Depuis 20 ans, rien n'a changé.

Jean-Marc Bardou, responsable d'opération et François Even, chargé d'études, sur le site du passage à niveau de la Calade. Depuis 20 ans, rien n'a changé.

Photos Serge Mercier

La suppression du passage à niveau de la Calade aura longtemps été comme l'Arlésienne de la Nationale 7. Presque vingt ans qu'on en parle, et presque vingt ans que rien n'a changé. Que les véhicules continuent de franchir la voie ferrée entre des feux tricolores, tout près d'une stèle qui vient rappeler qu'ici, trois enfants sont morts. Il y a eu des projets, encore des projets, des revirements, des espoirs déçus. Enfin, le chantier va débuter.

Les travaux vont commencer pour de bon

"Le projet de suppression du passage à niveau de la Calade avait été initié par l'État après l'accident (en 1993) puis repris par le Département à la suite du transfert de compétences de la gestion des routes nationales aux conseils généraux", explique André Guinde, vice-président du CG 13 et délégué, notamment, aux transports. L'enquête publique a eu lieu, le projet déclaré d'utilité publique en décembre 2011 et les travaux vont commencer pour sécuriser le site pour de bon.

Avec, au coeur du projet, la suppression du passage à niveau et la construction d'un pont non loin de l'ancienne gare de la Calade. "Cette fois, soupire un riverain croisé sur place, on tient le bon bout ; on dirait". Pour preuve, et en détails, le projet comporte la réalisation d'un pont d'une soixantaine de mètres de long et d'une hauteur de 7 m qui passera par-dessus la voie ferrée et le chemin d'exploitation ; la création d'un carrefour giratoire sur lequel sera raccordé le chemin d'Antonelle ; une passerelle piétonne non loin du canal d'irrigation pour franchir la voie ferrée de part et d'autre des voies ; une déviation de la route.

"On a donc tout repris de zéro"

L'actuelle RD7N -l'historique Nationale 7 -, sera mise en impasse de part et d'autre du passage à niveau existant. Et une déviation d'une longueur d'1,5 km sera créée entre le chemin d'Antonelle et le carrefour giratoire de la Calade avec la RD63. Concrètement, la route que l'on emprunte aujourd'hui sera coupée et il faudra emprunter la déviation pour contourner la Calade. Que, d'un côté comme de l'autre, on pourra rejoindre par l'ancienne voie, mise en impasse en son milieu.

"La variante retenue (et entérinée en 2007, ndlr) permet la mise en sécurité des accès alentour dans un secteur qui pourrait offrir des perspectives d'évolution, annonce André Guinde qui ne cache pas son soulagement : on a perdu beaucoup de temps. Pendant toute la durée qui s'est écoulée entre l'accident et le transfert de compétences au Département, il ne s'était rien passé. On a donc tout repris de zéro".

Mise en service annoncée pour 2015

Pourquoi pas imaginer un pôle d'échanges permettant aux usagers de laisser leur voiture et prendre le bus ? Pourquoi pas, à terme, une gare routière pour mettre en lien tous les modes de transports ? C'est en tout cas ce que semblent envisager les acteurs du projet. "Au-delà du volet sécurité, signale l'élu, il pourrait y avoir une possibilité d'aménagement et d'équipements publics sur un terrain qui appartient à la Ville". Pour l'heure, et sur place, reste à disposer de la totalité des emprises foncières nécessaires.

Puis, on débutera avec la construction du pont, justement, avant de passer à la partie routière, explique Jean-Marc Bardou, responsable de l'opération. La mise en service est annoncée pour 2015. Pour un coût total de l'opération de 15 M€. Le financement se répartit pour 20 % pour le Département, 22,86 % l'État, 22,86 % Réseau ferré de France, 24,97 % la Région Paca et enfin, 9,32 % la communauté d'agglomération du pays d'Aix.

Des riverains avaient suggéré d'enterrer la voie ferrée. Très difficile, notamment en terme de faisabilité. Chaque jour, une moyenne de 20 000 véhicules franchissent le passage à niveau de la Calade.


L'accident : le 8 avril 1993, tragique retour de sortie scolaire

Pamela, Jean-Nicolas et Romain avaient 11 ans et rentraient d'une sortie scolaire organisée par leur institutrice. La classe de CM2 de l'école publique des Lauves revenait de Camargues, les enfants étaient ravis et cela sentait bon le printemps.Le minibus transportant les 23 élèves s'arrête sur le passage à niveau, entre les barrières qui se sont baissées en prévision du passage du train régional.

Le Marseille-Briançon percute violemment le minibus avant que tous les enfants n'aient eu le temps de quitter le véhicule. Trois sont tués sur le coup. Le chauffeur du bus, Jacques Dulong, qui avait été suspendu de ses fonctions trois semaines plus tôt, est tué également. Des parents de victimes, dont Pierre Randazzini très mobilisé, vont créer l'Avad, association d'aide aux victimes de l'accident de la Calade.

Le but était de soutenir les familles, mais également d'interpeller les élus sur le problème, récurrent en France, des passages à niveau. Une pétition avait même été lancée pour être envoyée au ministère. Ils avaient aussi demandé un vrai débat, et participé à une réunion à Paris, avec une carte de France pour recenser tous les passages à niveau où un accident était survenu.

Sèverine PARDINI

Sur le même sujet

Week-end découvertes écocitoyennes et développement durable à Bouc-Bel-Air communauté du Pays d'Aix-en-Provence « Retour

Installation panneau photovoltaique, chauffe-eau solaire et thermodynamique. Conseil énergie renouvelable en région PACA / Aix - Marseille

Climatisation pour un confort et une fraicheur lors des chaudes journées d'été

 

Week-end découvertes écocitoyennes et développement durable à Bouc-Bel-Air communauté du Pays d'Aix-en-Provence

Partagez cet article avec vos amis

» Week-end des découvertes écocitoyennes et du développement durable à Bouc-Bel-Air

Illustration week end des découvertes écocitoyenne à bouc bel air

Le salon des découvertes écocitoyennes promeut un nouvel art de vivre et une consommation responsable auprès du grand public, dans la simplicité et la convivialité. Conseils et solutions pratiques pour ceux qui souhaitent adopter un mode de vie plus sain et plus respectueux du vivant, sensibilisation et partage sur les enjeux globaux avec des acteurs locaux motivés par des valeurs citoyennes.

« Villages thématiques (bio, éco-construction, bien-être…), conférences, animations et concerts gratuits en plein air sont au programme»

» LIEUX

BOUC-BEL-AIR, Communauté du PAYS D'AIX-EN-PROVENCE

» DATE

Du 17 au 18 septembre 2011 de 10h à 19h

» AU PROGRAMME

Venez découvrir un très large panel de produits et de services qui vous permettront de vous simplifier la vie en respectant notre planète. Ces deux jours sont l'occasion de s'amuser tout en dénichant des tas d'astuces pour le quotidien.

Pour en savoir plus :
Site officiel découvertes écocitoyennes : www.we-decouvertes-ecocitoyennes.fr
Communauté du Pays d'Aix : www.agglo-paysdaix.fr

 

» Simuler un projet Eau chaude sanitaire
» Découvrir nos solutions en énergie renouvelable
» Obtenir plus d'informations ?

Bénéficier d'un bilan thermique et énergétique Gratuit de votre habitation sur la région PACA

Etiquette energétique habitation

Reflexe Energie présent en région PACA vous propose, dans un premier temps, d'évaluer l'étiquette énergétique de votre habitat par des moyens simples et efficaces : Déperditions de chaleur dû à une mauvaise isolation des combles, de vos fenêtres, de votre sol, de votre mode de chauffage, etc...). Par la suite, nous envisagerons des solutions adaptées à vos besoins et génératrices de revenu, grâce aux différents financements et aides proposées par l'état.

FORMULAIRE EN LIGNE

Les lois travaillent pour vous

credit-impot-energie-renouvelable

Dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique et de la RT 2012, L'état a mis en place de fortes subventions pour permettre aux particuliers de conformer leur habitat à de nouvelles normes...

Le photovoltaïque

photovoltaique-grenelle-environnement

Dans le cadre des accords de Kyoto et du Grenelle de l'environnement, nous devrons en France d'ici à 2020 produire 20% de l'énergie que nous consommerons grâce à des énergies renouvelables...

L'énergie est déjà chez vous

energie-chez-vous

Les dépenses énergétiques représentent + de 10% de vos ressources... L'énergie la moins coûteuse est celle que l'on ne consomme pas. L'énergie renouvelable... Une ressource gratuite et inépuisable !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu