Avertir le modérateur

22/12/2013

AIX NEWS AIX PAYS D'AIX - La cpa tendra-t-telle la main aux pauvres communes ?

 

 

La CPA tendra-t-elle la main aux "pauvres" communes ?

Vitrolles / Publié le Vendredi 20/12/2013 à 06H28

Hier en conseil communautaire, les reversements de la CPA pour les plus communes les moins dotées, avant l'entrée dans la Métropole, a fait débat

 

La CPA tendra-t-elle la main aux pauvres communes ?
Hier soir avait lieu le dernier conseil communautaire de 2013.

Photo serge mercier

 

Qu'on se le dise, que cela soit à la Communauté du pays d'Aix (CPA) en tant qu'entité communautaire, ou dans les 36 communes qui la composent, et alors que dans deux ans nous entrerons de plain-pied dans la Métropole (cf page 2 de notre journal et même si Maryse Joissains s'escrime à mettre cette entrée au conditionnel à chacune de ses estocades), l'heure est à la sécurisation des acquis, des avoirs financiers, des projets et donc des investissements... on frôle la cryogénisation ! A la fin novembre, la CPA - qui pourtant avait du mal à ouvrir le tiroir-caisse ces dernières années - a voté un plan d'investissements massif entre 400 et 450 millions d'euros, doublé d'un plan pluriannuel avec chaque commune ! "Oui, chacun fait son marché et je l'assume !" a rétorqué mardi soir, en conseil municipal aixois, le maire UMP et présidente de la CPA, qui compte bien (si elle est encore élue en 2016) ne pas éponger les dettes de Marseille dans le cadre de cette Métropole qu'elle honnit dans sa forme actuelle. Pour autant, comme à Noël, il y a toujours les déçus, les insatisfaits, ceux qui auraient préféré un autre présent...

Hier soir, en conseil communautaire à Saint-Cannat, ce sont Jean-David Ciot, député PS de la 14e circonscription et maire du Puy-Sainte-Réparade, et Jacques Bucki, maire PS de Lambesc, qui ont endossé le rôle des enfants gâtés pour les uns, des réalistes pour d'autres. "Ce plan d'investissements, cofinancés par la CPA et les mairies, sera merveilleux pour certaines communes, mais pas pour celles qui n'auront pas les moyens de payer la seconde moitié des projets !, pestait Jacques Bucki, il faudra à ces communes davanantage de moyens de fonctionnements pour ce faire..." L'occasion donc pour les deux maires de pointer du doigt la situation délicate d'une bonne quinzaine de communes (Fuveau, la plus "pauvre", Lambesc, Coudoux, Rognes, Ventabren, Trets, Saint-Cannat, Mimet, Puyloubier, Peynier, Simiane, Eguilles, Venelles, Jouques, Châteauneuf-le-Rouge, le Puy-Ste-Réparade, Peyrolles et Pertuis) qui touchent actuellement moins de 300 euros par habitant de reversement de la CPA.

Lequel reversement - composé d'une attribution de compensation, à peu près fixe depuis la création de la CPA en 2002, et d'une dotation de solidarité aux communes (DSC), variable, elle, selon des critères dont les principaux sont le nombre d'habitants et de logements sociaux - a été sécurisé lors du dernier conseil communautaire, toujours en vue de l'entrée dans la Métropole, en incluant la DSC dans l'attribution de compensation. "Ça blinde nos reversements pour le futur, mais désormais il faut remonter le niveau de reversements des communes qui touchent le moins !" assurait Jean-David Ciot. "Mais comment on fait ?, s'étouffait hier Maryse Joissains, on a déjà changé six fois les critères d'attribution, mais aussi Aix et Vitrolles ont sacrifié les critères de population pour toucher moins et favoriser les plus pauvres !" Gérard Bramoullé, le financier en chef, de préciser que "sur cela, on est déjà quasiment hors la loi alors..."

Et pourtant, le député socialiste - que l'on a cru un instant s'oublier dans une dérive droitière ! - allait proposer de baisser les dépenses publiques de certaines politiques de la communauté du Pays d'Aix, "afin de faire les 8,8 millions d'euros d'économies annuelles (sur un budget de plus de 500 millions d'euros, Ndlr) qui permettraient de remonter toutes les communes de la CPA à un reversement de 300 euros par habitant". Il précisera que certains secteurs - la culture, le sport et le tourisme par exemple - pourraient être un peu moins favorisés dans cette optique...

La présidente a alors pris "l'engagement" d'étudier la question et les propositions des deux maires requérants...

Romain Capdepon

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu